Pizza Warrior

Posted by | July 03, 2012 | Au Quotidien, Blog | No Comments
pizza_01

..Alors je ferme les yeux, calme, serein dans ma zenitude sub-latine

Vous ai-je déjà parlé des pizzas ici au Japon ? Ho ? Non, sans blagues ? Alors ça tombe à pic, je viens de recevoir dans ma boîte aux lettres une publicité qui, expérience faite, dépasse tout ce que j’ai vu jusqu’à maintenant.
Bon, pour être tout à fait honnête, vous pouvez trouver des pizzas vraiment correctes au Japon. De nombreux aspirants japonais ont fait leurs écoles en Italie et n’oublions pas non plus la machine à sous franchisée de Salvatore Cuomo qui installé depuis plus de vingt ans a développé des écoles spécialisées au Japon avec ses diplômes “100% pizza-de-naples-de-chez-Salvatore” et tout le bazar.

Si vous aimez le style pizza napolitaine, et que vous avez un peu de flair, alors je dirais que vous avez 1 chance sur 2 de tomber huit fois sur dix sur quelque chose de raisonnablement acceptable (surtout à Tokyo). Le problème majeur venant ensuite du prix, puisque élément essentiel de la pizza, la mozzarelle coûte une fortune. Nous remercierons en passant les 30 % de taxes douanières sur les produits fromagers, certainement mis en place pour protéger le marché intérieur japonais de sa grande tradition fromagère.

Deuxième élément d’importance capitale : la taille. Oui je sais nous partons d’un différent culturel où d’un côté au fin fond de l’Italie on envisage la pizza comme un repas en soi, et de l’autre côté de la péninsule, à environ 10’000 km de là, comme simplement un plat à partager à 8 suivi de 7 autres plats.

Oh, bien sûr vous pouvez vous goinfrer en solitaire d’une seule galette, mais honnêtement, 25 cm de diamètre c’est tout juste bon à mettre en appétit ma grand-mère édentée.

Pour vous illustrer le problème, disons qu’en Italie, la pizza dépasse l’assiette (ce qui, pour ceux qui s’efforcent encore de la manger avec couteau et fourchette, soulève tout une série de soucis logistiques) et qu’ici…ben, c’est plutôt le contraire. Or, comme tout bon Calabrais vous le dira, le meilleur moyen de déguster votre pizza encore bien chaude, c’est de la couper grossièrement en 2 (pour les débutants c’est mieux ainsi) puis la plier en 2 et la manger en sandwich (en portefeuille serait l’expression consacrée en Italie). Si l’huile d’olive qui se doit d’être généreuse coule le long de vos mains ET avant-bras, c’est que vous venez de la manger correctement.

Squeeeeeze me tenderly !

Pfff…amateur…(mais bien quand même)
Oubliez ce autre petit plaisir graisseux primaire ici aussi.

Ca y est, vous commencez à entendre cette petite plainte aiguë ? C’est moi qui pleure encore une fois sur mon rocher…

Mais comme expliqué plus haut, si vous ne cherchez pas des goûts trop compliqués et restez dans les canons officiels de la pizza, vous devriez vous en sortir avec un nombre d’échecs limités (oui, car vous pouvez aussi tomber sur de belles daubes….).

Là où tout se complique, c’est que dans la grande tradition qui nous a amené des voitures japonaises toujours plus performantes, la cuisine étrangère n’échappe pas à cette course au perfectionnement. Parfois pour le mieux…parfois pour le pire.

Donc, passons les expériences un peu douteuses comprenant patates, mayo et algues séchées (oui sur la même pizza !) ou la pâte à BASE de saucisses (voyez ci-dessous et seulement pour enfants), et vous comprendrez que l’imagination n’est plus la seule frontière de ces pizzaiolos du 21ème siècle.

Pour les enfants donc…
Alors je ferme les yeux, calme, serein dans ma zenitude sub-latine. Je comprends, j’encourage même cet échange interculinaire, c’est beau, c’est fort comme un gorgonzola posé sur son lit d’algues…

Oui, je ne relèverai point ces essais et expériences, ni les noms toujours délicatement choisis pour illustrer…cette…”fantaisie malicieuse ?”. Mention spéciale à Domino’s avec en vedette :

– “Crispy Mille Feuille” et ses soeurs “Milano Crispy Mille-Feuille” ou “Meat Crispy Mille-Feuille”
– “Quattro-Meat the World”
– “Basil Shrimp & Quattro Ristorante”

Sans oublier la “テリマヨベーコンのたつぶりチーズ” lisez : Teri-mayo-beacon no tatsuburi chizu” (pour enfants). Sauce teri avec beacon mayonaisse et fromage fondu (si il n y a pas de mention, il s’agit d’un mix de fromage EXCLUANT la mozzarele).

Classe les gars…non franchement : classe

Mais là où mon calme s’est envolé dans un petit nuage rouge piment fut lorsque je reçus le dernier affront publicitaire vantant la nouvelle saison des pizzas. Plein de couleurs, mélanges bizarres mais non inhabituels,pour tomber sur l’insulte finale :

“いちごのテザートピッツア”

Fraises, anchois, artichauts et choco...que du bonheur

Pizza dessert à la fraise…

Fraises, crème fraîche et petite feuille de menthe à la *”## sur le dessus dépassant de loin la version : camembert / brocoli / basilic

Je n’en dirais pas beaucoup plus, vous laissant le soin de découvrir ce monde par vous même et perdre votre fin de journée à imaginer ce que votre palais est en train de louper en ce moment.

Pour ma part, j’attends que MA pâte à pizza faite maison monte…

Pizza Cooc (Delicious & Healthy)
Domino’s Pizza
Italian Delivery
Pizza Pockets

à mettre à jour au fur et à mesure hein ? En attendant, une vraie Pizza de chez nous tiens…

Dolce Vita

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.