Danke Schön…

Posted by | October 23, 2012 | Au Quotidien, Blog | One Comment
danke_00

Et si effectivement il y avait volonté de grosse rigole derrière cette proto maladresse si courante ?

Naannn, mais voyez-vous, des fois je ne peux m’empêcher de tomber en arrêt syncopé devant certaines libertés prises avec la langue de Molière ou Shakespeare. Libertés plus ou moins inspirées (comme vous le savez depuis belle lurette grâce aux sites collectionnant les coquilles de tous genres). Il y a évidemment Engrish qui nous apporte quotidiennement son lot de traductions sur béquilles à ressort (NON Google ne peut pas traduire aussi mal…) et désormais aussi en *flançais* ou *franponais” comme le site du même nom. 

Ama Ebi avait d’ailleurs déjà écrit à ce sujet, car face au massacre du mythe consumériste de la Saint Valentin, il fallait lancer un cri du coeur haut et fort !  Nous disons NON au chocolats censés apporter le réconfort pré-post rupture qui se nomment “CASSURE” !

Je tiens d’ailleurs à préciser que ces articles ne sont pas là pour se moquer systématiquement, mais plutôt pour éclairer certaines facettes encore bien mystérieuses à nos yeux de cette utilisation immodérée des langues étrangères. Car il faut quand même le dire, tout ceci baigne dans un marais grammatical digne de la soupe originelle. Vous me direz, c’est de bonne guerre, vu le nombre de personnes qui s’obstinent à demander des caractères chonois / japonais à leur tatoueur qui ne connaît des kanjis que leur lecture en cyrillique…(pour les curieux c’est ici).

…Bon, oui, on avoue, ça nous fait rire un peu forcement, mais moi honnêtement des fois je me pose quand même certaines questions…Passé l’enthousiasme enfantin et rigolard (qui nous sied si bien) en découvrant les noms des vélos comme “Fromage” ou “Llevazzio”, au bout d’un moment on y prête moins d’attention. J’en ai vues des boulangeries “boul’mich”, des restaurants “la Bourrée” et coiffeurs “Chaud Lapine”, mais maintenant je sais rester plus ou moins calme et ne crie plus aussi fort sur les passants quand j’en trouve des nouveaux. 

Sauf que quand on se retrouve face à ça …

C’est en anglais, mais je crois que c’est assez explicite pour tout le monde hein…?

…on peut se poser toute une série de questions.

Bref, figurez vous que cette éeeeeenorme publicité a trôné pendant 2 ans sur la façade d’un fitness près de chez nous, d’ailleurs très bien situé puisque dans l’axe d’un parcours de bus et le long d’une route assez importante.

Là il y a volonté d’humour flagrante, c’est pas possible autrement ! Ou bien le type était effectivement anglophone et il a fait un coup de maître, ou bien il ne l’était pas et il a fait un coup de maître aussi…Je vous laisse choisir. 

Après cela je me suis mis à réfléchir (et seulement dès ce moment là, après 40 berges, vous voyez un peu la révélation du gars ? Naaan, mais faut vivre aussi avec les exigences et aboutissements spirituels de notre siècle aussi…) : Et si effectivement il y avait volonté de rigole derrière cette proto maladresse si courante ? Une secte cachée ? Des samouraïs limite francs-maçons-alpha-gamma-delta ? Ou alors, c’est une seule et unique personne qui s’occupe de ça dans TOUT le Japon et il a un talent inné pour les langues qu’il nous fait partager ? Les raisons peuvent être multiples, mais là, aujourd’hui on ne m’enlèvera pas (plus) de l’idée qu’il y a une force obscure dans tout ça. Mais je me sens assez capable de devenir consultant en la matière. D’autres personnes veulent se joindre à moi pour ouvrir un cabinet de conseil franpon-nigrish ? 

Zebre-hom’

One Comment

  • Mario says:

    J’avais vu aussi à Tokyo deux parents d’un certain âge qui tenaient par la main leur petit enfant affublé d’un t-shirt sur lequel il était écrit “Bitch”…malheureusement, je n’avais pas eu le temps de dégainer l’appareil photo.
    A bientôt,
    Mario

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.