Au Cochon qui sourit…

IMG_6148

Petite trouvaille sympa parmi tant d’autres ici à Fukuoka, et comme pour une fois, nous avons réussi sous mon impulsion et abnégation à prendre une photo avant que l’on ne se rue sur le repas, il était de notre devoir de vous faire partager cela.

Tout d’abord il y a le logo…et qui pourrait résister au sourire accompli de notre cher petit cochon qui se réjouit déjà de vous en faire voir de toutes les couleurs. Ensuite, détail qui a son importance ici au Japon, cet établissement situé à Nishijin, a une…terrasse. Si, si je vous assure, c’est rare, mais ohhhhh combien apprécié. Cela est d’autant plus apprécié, que, semble-t-il aux dires de Ama-Ebi, nous retournons dans ce restaurant systématiquement aux dernières chaleurs de l’automne…ou premiers retours de températures supportables pour le méditerranéen que je suis. Et ce fut donc le cas en ce jour de premier février où le mercure affichait un 19 degrés très raisonnable.

Pour le coup, hop, on s’est confortablement installés sur la terrasse, ma foi assez spacieuse, même si les tabourets n’étaient pas du plus grand confort. Mais, ce n’était pas grave, vu le soleil qui nous enveloppait (il semblerait selon certains ragots que je me suis même attrapé un coup de soleil sur un côté du visage durant le temps qu’a duré notre repas…méditerranéen que je vous dis ! ).

Le restaurant en soi est assez classique, il s’agit d’un Izakaya (sorte de pub) mais qui propose quand même des spécialités. A noter leurs gyoza (nom japonais donné au raviolis chinois), soupes à base de tripes (c’est une spécialité de Fukuoka…je…je..connais pas assez….mais, semble-t-il que c’est très délicat…hmmm à voir donc), et ramen (nouilles dans un bouillon). La carte de midi propose quelques formules de lunch ainsi qu’une variété d’accompagnements. Ils disposent aussi d’une carte en anglais, au cas où…

IMG_6145
Un peu d’audace voyons ! Allez prends les 3 petits piments  là…

Pour ce repas, j’avais décidé de faire tranquille, ma résistance aux piments n’étant pas digne de ma grand-mère côté paternel, qui croque encore les piments comme vous et moi décidons d’apprécier…disons un chocolat au LAIT…(pardonne moi grand-mère….je sais…c’est honteux…)

Donc un piment : pour moi ça passe (mais à la limite limite hein!), pour les autres il y a encore deux autres degrés.

C’est vraiment très bon, il y a plein de bonne choses, beaucoup de légumes, épices, nouilles et de la viande de porc (pas de tripes dans ma version…).

IMG_6151

Comme dirait notre ami le gourmet solitaire : J’aime cette sauce…une sauce d’homme !

Les gyoza sont…trop bons (et assez petits en version lunch) et vous pouvez même demander le type de cuisson : frits, vapeur et …je sais plus, mais je crois bien qu’il y avait 3 types de cuisson. 

On a bien essayé de faire une photo des-dits gyozas, mais bon, on avait déjà bouff mangé la moitié et la photo était toute pourrie ne rendant pas honneur à leur qualité. 

Le service est très sympa, et il ne manquait qu’une bonne bière fraîche, mais bon c’était le coup à plus se relever avec cette douceur un peu prématurée et la chaleur des épices. Le prix du menu est standard, allant de 680 ¥ à 890¥ (entre 5 et 6 euros)

Une bonne adresse qu’il faudra que l’on essaye aussi le soir, promis !

Tout cela se passe à Fukuoka (Kyushu) région réputée pour sa gastronomie et voici les coordonnées exactes au poil de google près : ICI

One Comment

  • admin says:

    Ah, oui ça y’est…le troisième type de cuisson est “bouilli”, d’ailleurs on arrive à le lire sur la carte du menu dans la photo (re-honte).
    Zebraman

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.