ahhh…le petit trippe à Tokyo…

Posted by | March 26, 2014 | Blog, Forever Tokyo | No Comments
Allez...une petite binouse George ?

…Ohhhh, George…oh George…petite binouse toi et moi ?

Entre travail, un peu d’administratif et le plaisir de revoir des amis et famille il n’en fallait pas moins pour allonger un séjour à la capitale. Quatre nuits à Tokyo, la première fois que nous y retournions tous ensemble après la tragédie du 11 mars 2011 et notre départ en catastrophe 2 jours après le tremblement de terre.

Mais, hormis un moment d’émotion quelques jours avant le départ nous étions sereins par rapport à nous mêmes, au chemin parcouru et aux souvenirs qui nous rattachent à tout jamais avec cette ville. De plus, la perspective de re-visiter la métropole en tant que “touristes” venus du Kyushu nous libérait complètement de l’oppression que l’on peut parfois ressentir en vivant au jour le jour la vie de Tokyoïte.

La première impression fut celle de retrouver une agitation et un bruit auxquels nous nous étions habitués il y a quelques années, mais que nous avons vite oublié ici à Fukuoka. Agitation certes, mais toujours cette énergie incroyable qui se dégage continuellement et que nous essayons de transformer en quelque chose de plus en plus précis. 

De Haneda il nous a fallu rejoindre notre quartier de prédilection : Naka Meguro, nos Pasmo chargées nous nous retrouvons très vite dans les dédales et arrivons au BnB sous un fin crachin pré-printanier. Passons outre le fait que la chambre n’avait pas été préparée à cause d’un malentendu (légitime a priori), nous nous retrouvons vite à déguster une bonne pizza et autres délices italiens dans un restaurant qui nous servait des espressos incroyables à son époque (Le Salvatore…).

DSC_0089
Les hauts de Méguro par un frais matin

Bien rassasiés nous étions prêts pour passer une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer le vendredi qui s’annonçait très beau au niveau Météo.

Et quel plaisir de s’orienter à nouveau dans ces ruelles, avec un petit garçon qui finalement a passé ses premières années au coeur de la métropole et ne semblait pas du tout effrayé de cette effervescence, au contraire il se joignait à notre plaisir et sommes restés abasourdis de sa capacité de marcher sans se fatiguer. Il est vrai que nous lui avons mis entre les mains un appareil photo, et il s’est transformé en très peu de temps en photographe urbain…(voir les photos plus bas). Après un espresso au Segafredo près de la gare de Naka-meguro, nous voilà en vadrouille vers Ebisu, pour aller au parc Ueno et retrouver Mr. Big G et sa merveilleuse famille. Souvenirs, retrouvailles, rires et grande bouffe (bon, j’exagère un peu hein, c’était un curry sur une terrasse près du parc, pas de quoi s’exciter…).

Une journée que nous avons fini en famille dans un Izakaya (sorte de pub japonais) à nous goinfrer de nombreux petit plats pour la plupart avec une teneur en gras qui aurait même fuir mon vétérinaire de docteur.

izakaya

Le lendemain, forts de notre expérience, nous voilà de retour pour un petit espresso au café Alvis à Ebisu avec en prime de la focaccia avec mortadelle, petit déjeuner naturellement gras pour bien démarrer la journée.

antico_01
Comment vous dire…comment exprimer ce moment intense, fort, intime !!!
antico_02
Docteur ? Vous n’y comprenez rien, voici mon remède….il soigne de tout, en particulier de la tristesse et grisaille…

amaebi
Bonjour belle Ama Ebi…vous cherchez votre Zebraman ? 

Et quelle journée…malgré le temps, nous remontons en direction de Daikanyama re-croisant certains restaurants, mais aussi mesurant les changements ! Là où se trouvaient plusieurs boutiques s’est installée une agence de pub en ré-amenageant l’ensemble du bâtiment où les passants ont une vue directe sur leurs bureaux au sous-sols mais dont le plafond se situe à 15 mètres longée de vitres de partout….Un délice.

daikanyama
Voilà, désolé pour les reflets pourris, l’émotion était forte…j’ai glissé mon CV en toute discrétion, on sait jamais

Mais notre objectif avait déjà été identifié depuis belle lurette… il s’agit du T-Site de Daikanyama bâti autour d’un magasin Tsutaya et café Starbucks. Je ne cautionne ni l’un ni l’autre, surtout en ce qui concerne le café…mais le lieu…l’architecture et l’aménagement m’ont fait perler cette petite larme de dinosaure tant il était chaleureux et beau (surtout que le temps n’était pas à la fête). Quelle ne fut pas ma surprise en traversant un des étages quand je me suis retrouvé dans un bar lounge qui appelait, criait HURLAIT à y rester du matin au soir et du soir au matin : sans rire, c’était le plus bel espace que j’ai vu depuis des années point final. Je me voyais déjà en train de déguster un bon cigare le soir sur ces fauteuils confortables, vous avez pas idée (le dits cigares souffrant en silence chez moi à Fukuoka à cause d’une toux qui m’interdit ce genre de plaisir pour l’instant). Pour faire une comparaison de la tentation (et accessoirement inaccessibilité), imaginez les sirènes d’Ulysse qui se frotteraient sur vous…genre…ici

Il s’agit du Anjin (アンジン) et c’est ce que j’appellerai dorénavant come le cas N1 de Lounge-porn…

store_anjin_main01-thumb-960xauto-246
Au programme : Cigare dominicain (Avo XO Preludio, mon préféré) et Whisky (Bowmore 18 ans), de la bonne musique et compagnie. Rien de plus, amateurs faites moi signe je réserve la table. 

tsutaya

Ca c’est la librairie / magasin de musique avec tout ce que vous voulez, du CD au Vinyl…Si vous regardez d’un peu plus près, j’ai installé une niche à mon nom tout au fond là-bas…

Sinon, pour m’achever en douceur, sachez qu’il y a aussi un magnifique magasin Leica (sic…) ainsi que deux restaurants (IVY Place) avec terrasse SVP ! et tenus par les mêmes qui gèrent (entre autres) le TY Harbor, la Cicada et j’en passe. 

Après avoir profité des lieux pendant quelques heures, on se décida de faire juste un saut à Shibuya, au Hikarié (nouvel immeuble au design assez fou) pour être plus précis, et profiter de la vue sur la ville depuis leur sky-roof. De là on a pu constater les travaux en cours pour reconstruire l’ensemble de la station qui prendra environ 30 ans…juste ça quoi. Il est vrai que c’est une gare que j’ai toujours eu du mal à maîtriser, au contraire de Shinjuku où j’étais devenu un pro des sorties…c’est un plaisir inoubliable.

Le week end continua avec un saut sur l’ile artificielle de Daiba, et le fameux Oedo Onsen (jamais vu aussi plein) et petite surprise au coin d’un café nous avons pu admirer la reproduction 1:1 du non moins fameux robot Gundam.

gundam
Celle ci est pour toi Yann…

La soirée s’est terminée merveilleusement bien en goutant d’excellentes soba dans une petite gargote dans la rue marchande de Togoshi-Ginza. Nous étions invités par les parents d’une fille qui fréquentait la même crèche que notre fils ici  à Fukuoka, mais dont le père a été transféré à Tokyo pour des raisons professionnelles. Heureuses retrouvailles pour tous le monde et que de moments de complicité.

Et la plus belle des images sera celle toute tendre de mon fils et sa copine se tenant la main sous un même parapluie…un séjour inoubliable à tant de titres que l’on se réjouit du prochain !

Et voici quelques photos prises par mon pt’iaut ! Pour info, elles ont été prises avec un appareil / jouet dont je parle ici (Digital Harinezumi 2)

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.