A vos tablettes – et lunettes! “La petite vie de Lorenzo-kun”

Posted by | November 11, 2014 | Lectures | No Comments
couverture

C’est avec un plaisir certain et non dissimulé que Konbinitude vous annonce la parution de “La petite vie de Lorenzo-kun”, en version Kindle (Amazon), PDF et ePub(*), et très bientôt également désormais aussi en format papier via Lulu.com.

Ecrit par Ama Ebi sous le nom de plume de Juliette Montaigne, “La petite vie de Lorenzo-kun” est l’histoire d’un petit garçon 100% Européen (c’est vague, je sais, mais ses racines sont diverses et variées) qui grandit au Japon.

Ce récit vous est conté par Lorenzo lui-même, blondinet de 4 ans, bientôt 5, quand les cerisiers fleuriront. Dans son franco-japonais bien à lui, il vous raconte son quotidien somme toute banal mais totalement dépaysant pour le lecteur francophone. Se déroulant au Japon,  ses codes et ses références sont à première vue diamétralement différents de ce qu’ont vécu ses parents… mais est-ce vraiment le cas?

A travers son regard, vivez l’expérience de l’émigration par les yeux d’un enfant, découvrez son environnement fait de crèche, de mer et de cigales assourdissantes, ses petits copains accros à la version 2014 de Bioman, ses parents un peu déjantés accros au café, bref une expérience en immersion complète, à cheval entre les cultures, les pays et les langues.

Ce petit ouvrage plein d’humour, d’une quarantaine de pages, est illustré avec justesse et talent par Macha (www.chipsouland.com). Une suite est déjà en route!

Vous pouvez dès à présent le découvrir sur le site de notre éditeur pour l’Europe, Librinova.com, et désormais grâce à leur assistance, chez plus de 90 libraires numériques en France, en Espagne et au Canada, y compris Amazon.fr et Apple. Si vous résidez au Japon (comme nous!), il sera aussi d’ici peu disponible sur Amazon.co.jp – nous vous tenons informés bien entendu!

(*)Si vous n’avez pas de liseuse Kindle, sachez que les ebooks au format Kindle peuvent être également lu sur d’autres tablettes et même sur PC, grâce à des applis téléchargeables gratuitement.

Si vous préférez la version papier, vous pouvez simplement cliquer sur le bouton Lulu ci-dessous!

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

 Pour vous en donner un avant-goût, en voici un extrait. Nous nous réjouissons de vos commentaires… et faites passer le mot!

“Je vais au hoikuen (crèche) tous les jours, sauf quand c’est oyasumi (congé) et qu’il y a pas le hoikuen. Là, je suis encore un bara-gumi (classe des « roses »).

On vient de faire le happyoukai (fête de fin d’année scolaire) avec plein de chansons et moi j’étais un papa nézumi (souris) qui faisait la fête pour un mariage et où il y avait plein de gros nuages, de vent et de soleil qui chantaient aussi et qui venaient faire des bêtises. Je me suis presque pas trompé en dansant.

Tous les parents étaient là pour regarder et c’était drôle parce qu’ils étaient assis sur nos chaises. Papa a dit après qu’il avait un peu mal aux fesses, enfin il a aussi dit autre chose mais je me rappelle plus le mot.

Moi, je me réjouis d’avoir bientôt le DVD pour pouvoir regarder de nouveau le spectacle de tous mes copains sur le grand ordinateur de Papa, même les petits momo-gumi (classe des « pêches »), et écouter plein de fois leurs chansons en mettant très fort le son. J’ai déjà fait ça quand j’étais bébé. C’était rigolo parce que Maman faisait une drôle de tête quand je disais « encore UNE fois» beaucoup de fois.

J’aime bien le hoikuen parce que j’ai tout plein d’amis, mes tomodatch’, il dit Papa, mais c’est un peu faux, c’est tomodachi, le vrai mot. Il est
 drôle, Papa, quand il parle nihongo (japonais), parce que c’est un peu faux et des fois il dit des bêtises et sensei (la maîtresse) ne comprend pas.

Le hoikuen, il est très très grand, avec beaucoup de classes en haut et en bas, des toilettes en haut pour les grands et en bas pour les akachan (les bébés) et les grands quand on joue dehors, le bureau de encho-sensei (directrice) en bas, le hall en haut pour les grands spectacles et les jeux quand il pleut, et deux parcs avec une petite cabane en bois qui est seulement pour les grands, des ballons et des seaux et où on peut beaucoup courir et faire du toboggan et du bulanco (balançoire) qui va très haut.

Il y a aussi pleins de sakura (cerisiers) qui sont tout blancs quand c’est mon tanjoubi (anniversaire) et qui font beaucoup beaucoup de bruit quand il fait très chaud en été, quand la grande pluie s’arrête, parce que les sémi (cigales) habitent dessus et qu’on peut les attraper avec la main, même si c’est un peu kowai (effrayant), tu sais, quand elles bougent encore.”

Extrait tiré de “La petite vie de Lorenzo-kun”, par Juliette Montaigne, Editions Konbinitude, 2014

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.